La « batterie virtuelle » de TRIMET à KlimaExpo.NRW

13 janv. 2017 | Depuis sa mise au point, en 1886, la fabrication de l’aluminium ne peut s’effectuer sans une alimentation en énergie permanente. Aujourd’hui, le concept de « batterie virtuelle » de TRIMET Aluminium SE remet en question cette fatalité en flexibilisant le processus d’électrolyse très gourmand en énergie. Tel un immense accumulateur, ce dispositif permet d’intégrer plus facilement les flux variables d’électricité issue d’énergies renouvelables. C’est en raison de cet engagement exemplaire en faveur de la préservation du climat que le projet est sélectionné officiellement au programme de la KlimaExpo.NRW, comme l’a annoncé ce jour Viktor Haase, directeur du département Développement durable et Questions environnementales interdisciplinaires au sein du Ministère de la Préservation du climat du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (MUNLV), au nom de son ministre de tutelle, Johannes Remmel.

La production d’aluminium nécessite beaucoup d’énergie. Mais comme le démontre le projet de « batterie virtuelle » de TRIMET, cette forte consommation constitue également une opportunité pour la transition énergétique. Le producteur d’aluminium souhaite en effet transformer les cellules d’électrolyse d’une des lignes de production de son site d’Essen en accumulateur à usage flexible. L’objectif est de pouvoir varier la puissance de 25 % dans les deux sens afin de créer une capacité de stockage de près de 1 120 MWh, c’est-à-dire l’équivalent d’une centrale de pompage-turbinage. Cet accumulateur d’électricité a pour vocation de compenser les fluctuations au sein du réseau de manière à faciliter l’injection d’énergies renouvelables (solaire, éolienne, etc.) dans le réseau d’électricité allemand.

La batterie virtuelle, 123e des 1 000 « pas vers l’avenir »  

C’est en raison de cet engagement exemplaire en faveur de la préservation du climat que le projet est sélectionné officiellement au programme de la KlimaExpo.NRW, comme l’a annoncé ce jour Viktor Haase, directeur du département Développement durable et Questions environnementales interdisciplinaires au sein du Ministère de la Préservation du climat du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (MUNLV), au nom de son ministre de tutelle, Johannes Remmel. À cette occasion, Viktor Haase et Wolfgang Jung, directeur de KlimaExpo.NRW, ont remis le certificat de sélection à Martin Iffert, PDG de TRIMET Aluminium SE.

Le ministre de la Préservation du climat de Rhénanie-du-Nord-Westphalie a commenté le projet en ces termes : « Le projet exemplaire mis en œuvre par TRIMET montre que les industries à forte consommation d’énergie sont des partenaires essentiels de la transition énergétique. En assurant une gestion ciblée des charges, elles contribuent significativement à la réussite de la transition énergétique et à la garantie de l’approvisionnement énergétique au moyen d’injections fluctuantes. »

Afin de marquer de façon symbolique ce 123e des « 1 000 pas vers l’avenir » qui seront présentés à la KlimaExpo.NRW jusqu’en 2022, Wolfgang Jung a pris les empreintes de pas de Martin Iffert. « TRIMET montre avec talent que les industries consommatrices d’énergie sont en train de repenser leurs processus. De fait, elles peuvent contribuer à la stabilité du réseau et devenir des moteurs de la transition énergétique », a déclaré Wolfgang Jung.

Martin Iffert a exprimé sa gratitude : « Cela fait de nombreuses années que nous nous attachons à optimiser l’efficacité de la fabrication et de la transformation de l’aluminium à la fois tant le plan des énergies et que des ressources. Cette batterie virtuelle constitue une étape révolutionnaire qui souligne la capacité et la volonté des industries de base de contribuer à la réussite de la transition énergétique. Nous nous félicitons de cette distinction dans laquelle nous voyons un signe de reconnaissance pour la créativité et le travail de tous les employés et partenaires impliqués dans le projet. »

Karola Geiß-Netthöfel, directrice régionale de l’Association régionale de la Ruhr qui est le partenaire régional de KlimaExpo.NRW, a prononcé une allocution de bienvenue à l’occasion de la sélection de TRIMET au programme de l’exposition. « La métropole de la Ruhr demeure l’une des principales régions industrielles de l’Allemagne. Les investissements dans des technologies durables et efficaces telles que la “batterie virtuelle” de l’entreprise TRIMET sont non seulement écologiques, mais ils démontrent aussi la viabilité du pôle industriel situé entre la Ruhr et l’Emscher. »

La flexibilisation de la production d’aluminium pourrait augmenter d’un tiers la capacité de pompage-turbinage en Allemagne

En coopération avec l’université de Wuppertal, TRIMET a développé un échangeur thermique réglable afin de flexibiliser la commande des cellules d’électrolyses. Ce mécanisme maintient le bilan énergétique de la cellule indépendamment des fluctuations de l’alimentation énergétique. L’une des grandes difficultés de l’opération consiste à maintenir le niveau de la production de façon à ne pas interrompre le processus de fonte et à terme, respecter les délais de livraison. Dans le cadre de ce processus, chaque cellule d’électrolyse d’aluminium reçoit 10 tonnes d’aluminium liquide. Ce volume est adapté en fonction du taux de production afin que les fluctuations de production ne nuisent pas à la transformation continue du matériau.

Le nouveau procédé recèle un fort potentiel. Si ce dernier était mis en œuvre complètement, les quatre fonderies d’aluminium que compte l’Allemagne (trois d’entre elles se trouvent en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dont deux sont exploitées par TRIMET, de même que le site de Hambourg) pourraient augmenter la capacité de pompage-turbinage en Allemagne de 40 GWh, c’est-à-dire d’un tiers. L’entreprise familiale investit actuellement près de 36 millions d’euros dans la réalisation d’un test à l’échelle industrielle.

TRIMET, partenaire et sponsor d’Essen, capitale verte de l’Europe en 2017

Outre son projet de « batterie virtuelle », TRIMET s’engage en faveur de la protection du climat et de l’environnement dans la ville d’Essen. Ainsi, l’entreprise sponsorise activement l’initiative « Essen, capitale verte de l’Europe en 2017 », en particulier dans le cadre d’un congrès spécialisé. À l’exemple des technologies d’accumulateurs modernes, cette manifestation étudiera la contribution de l’industrie à la réussite de la transition énergétique.

À propos de KlimaExpo.NRW :

KlimaExpo.NRW est une initiative multidisciplinaire du gouvernement du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Cette exposition répond à la volonté de faire de la transition énergétique, de la préservation du climat et de l’adaptation impérative aux conséquences du changement climatique des moteurs du développement durable pour l’économie et la société. L’objectif de cette entreprise appartenant au Land est de présenter à un large public au-delà des frontières régionales des projets réussis sous des formes innovantes et d’encourager de nouveaux engagements en faveur de la préservation du climat. La KlimaExpo.NRW a pour vocation de présenter le potentiel technologique et économique de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie dans ce domaine. Par ailleurs, elle doit jouer le rôle de vitrine et de laboratoire d’idées pour le Land et ce, jusqu’en 2022. La présentation provisoire de la KlimaExpo.NRW aura lieu en 2017 dans l’ensemble de la région. En outre, l’initiative travaille en étroite coopération avec les projets « klimametropole RUHR 2022 » et « European Green Capital Essen 2017 ».

La présentation provisoire de KlimaExpo.NRW est financée par le Fonds européen de développement régional (FEDER).

Par : Wolfgang Nübold

Menü
Zurück